Ekita Café : Spécialiste du café et de la machine à café
Rechercher Votre Panier   RETOUR AUX PRODUITS

Café bio moulu Pérou Cajamarca El Mango 250g

Choisissez votre mouture :

Envoyer à un ami
5,75 €
En Stock
Acheter
Café bio moulu Pérou Cajamarca El Mango 250g

Notre café bio moulu Pérou 250g est un arabica de haute altitude fin et expressif.

Ce café moulu bio du Pérou dégage des notes de fruits secs, d’arachide et de ganache. Il est suave, léger et peu fruité.

Située au nord du payas à la frontière avec l'Equateur, d’où viennent les meilleurs cafés du pays. Cette plantation a été créée en 1954 par Manuel Flores Tejada. Elle actuellement dirigée par son fils Walter Flores Apaza et sa petite fille Amelia Flores Léon. Les caféiers poussent entre 1200m et 1800m d’altitude sur des sols volcaniques à l’ombre de grands arbres appelés « Pacay ». Ces arbres tropicaux apportent un ombrage permanent et protecteur, nécessaire au bon développement des cerises. Grâce à la qualité des nutriments du sol, de l’altitude et de l’ombrage, les grains sont denses et classés dans la catégorie haut de gamme « Strictly Hard Bean » dite SHB. Un triage densimétrique puis manuel permet de créer des lots de qualité homogènes. L’objectif principal de la plantation est de produire un café de qualité dans le plus grand respect de la nature, de l’homme et des traditions caféières locales. La ferme respecte l’environnement et participe à un programme de reforestation. Les caféiers sont cultivés avec des engrais naturels comme le guano marin et la roche phosphorique. La pulpe est réutilisée comme compostage pour améliorer la structure du sol.

Barre de dégustation du café en grains Pérou

Origine : Pérou - District de Cajamarca - Plantation El Mango - Coopérative Sol & Café
Grade / altitude : 1350m à 1900m
Composition : 100% arabica lavé

Variété : catimor; caturra; typica; pache

Poids net : 250g
Prix au kg : 23,00€
Prix à la tasse : 0,16€ (7g par tasse)

Café en grains 100% arabica de terroir

La production du café du Pérou

Le café est issu d'un terroir d'altitude, où la richesse des sols et les méthodes artisanales de production et d'élaboration du café, donnent à ce café, une saveur très agréable, digne d'un grand cru. Dans la zone, toutes les conditions sont réunies pour produire un café d’excellente qualité. C’est tout d’abord l’altitude, comprise entre 1 400 et 1 900 mètres, qui confère aux grains une saveur particulièrement agréable. Les variétés d’arabica utilisées, comme la Typica, le Bourbon, la Caturra et le Pache, renferment de très bonnes caractéristiques aromatiques et en plus, elles sont résistantes aux maladies. Les plantations grandissent à l’ombre de grands arbres comme le Pacay évitant ainsi la brûlure des rayons du soleil pendant la floraison des caféiers. Une trop forte exposition aux rayons du soleil occasionne fréquemment la chute des fleurs, empêchant donc la formation des fruits, conséquence dramatique pour l’agriculteur qui perd une grande partie de sa récolte. Il faut donc réussir à aménager une ombre adéquate, sans trop d’obscurité car le fruit a aussi besoin de soleil et de chaleur pour arriver à maturité. Le café est produit uniquement avec des engrais naturels peu coûteux comme le guano marin, de poules ou de mouton et la roche phosphorique, mais surtout la matière organique de la pulpe en décomposition fournie gratuitement par la nature. Le café que la coopérative produit est le résultat d’une longue et fastidieuse récolte, où seuls les fruits bien mûrs sont récoltés. Pour garantir un café de très grande qualité, un second contrôle de qualité après la récolte est effectué pour vérifier que seulement les grains bien mûrs sont ceux qui vont être dépulpés.

Les zones de production au Pérou


La zone Centrale - 34% de la production nationale
A l’Est de la capitale, après quelques heures de voyage en direction de Satipo, les plantations de café bordent les routes. Ce sont les meilleures places pour développer les caféiers dans un micro climat entre les Andes et la forêt tropicale. Le café de la vallée Chanchamayo est considéré comme le café« d’honneur » du Pérou. Les autres départements sont Junín, Pasco et Huánuco.

La zone Nord - 43% de la production nationale

Dans le Nord du pays, on trouve une multitude de petits producteurs dans les montagnes jusque dans les départements d’Amazonas, Piura, Cajamarca, Amazonas et San Martín.

La zone Sud - 23% de la production nationale

Dans le Sud du pays, les caféiers sont cultivés sur de petites parcelles inférieures à 5 hectares. Les départements qui produisent le café sont : Apurímac, Ayacucho, Cusco et Poing.

Café Pérou : tri manuel


Café Pérou : récolte manuelle et sélective des cerises de café



La classification du café arabica au Pérou


La classification des grains de café vert est régit selon l'altitude de production, la taille du grain (ou crible) et le nombre de défauts sur un échantillon de 350 grammes de café vert.

L'altitude de production :
-Good Washed (GW) : 700 mètres
-Extra Good Washed (EG) : 700 - 850 mètres
-Extra Prime Washed (EP) : 900 - 1100 mètres
-Semi Hard Bean (SH) : 1100 - 1200 mètres
-Hard Bean (HB) : 1200 - 1400 mètres
-Fancy Hard Bean (FHB) : 1500 - 1600 mètres
-Strictly Hard Bean SHB : 1600 - 1700 mètres (qualité proposée par Ekita Café !)

 

La taille du grain (crible 18 est le plus gros grain = la meilleure qualité) :
La taille des grains se mesure en crible selon une échelle variant principalement de 13 à 20. Une unité de crible représente environ0,4 mm. La tolérance de fève ayant un crible inférieur à la qualité annoncée est de 10%. Le criblage n’étant pas toujours indiqué, « AA » indique une grande fève (crible 18) alors que « A » est une fève moyenne (crible 16).

Le grade
-Grade 1 : maximum 15 défauts;  minimum 95% > crible 18 et maximum 5% < crible 17 (Superior Cup)
-Grade 2 : maximum 23 défauts; minimum 95% > crible 17 et maximum 5% < crible 16
-Grade 3 : maximum 30 défauts; minimum 95% > crible 16 et maximum 5% < crible 15
-Grade 4 : maximum 35 défauts; minimum 95% > crible 15 et maximum 5% < crible 14
-Grade 5 : maximum 40 défauts; pas de limite de crible

Source : www.cafe-vert.fr