Pour boire un bon café, il faut commencer par acheter un bon café !

POURQUOI LE PRIX DU CAFÉ EST-IL EN TRAIN D'AUGMENTER FORTEMENT ?

POURQUOI LE PRIX DU CAFÉ EST-IL EN TRAIN D'AUGMENTER FORTEMENT ?
Hausse du prix du café entre 2021 et 2022

La pandémie de COVID-19 : le point de départ de l’augmentation du prix du café

L’année 2021 a eu un goût amer et l'année 2022 risque d'être pire encore ! Car pour nous tous, amoureux d’une bonne tasse de café fraichement torréfié, il faut ajouter une mauvaise nouvelle : la hausse inexorable du prix du café !
Certes, il n’est pas le seul à avoir grimpé, les années 2021-2022 signent le retour en force  de l’inflation : hausse des prix de l’énergie, des carburants, des produits alimentaires. Nous avons tous constaté la douloureuse progression de nos factures.
Pour couronner le tout, notre café matinal, au goût si réconfortant, risque de nous coûter deux fois plus cher qu’en 2020.

Le prix de la tonne de café a plus que doublé entre 2020 et 2022

Le cours de l'arabica coté à New York a bondi de 117 % et celui du robusta coté à Londres a augmenté de 69% entre janvier 2021 et février 2022. (Source : https://investir.lesechos.fr)
Le prix du café est passé de 2 860$ la tonne en janvier 2021 à 5 720$ la tonne en février 2022
Alors le prix du kg de café en grains devrait augmenter de 3€ en 2022. Cette hausse devrait se traduire par une élévation du prix d'un café au bar de 0,03€ la tasse.
Pour l'inflation générale des prix, les experts économiques européens s’accordent pour la qualifier de temporaire. Christine Lagarde, présidente de la BCE (Banque Centrale Européenne), indique qu’elle devrait se stabiliser et baisser progressivement en 2022.
Et le prix du café ? Va-t-il suivre la même tendance ? Rien n’est moins sûr…
Reprise économique mondiale, conditions climatiques, approvisionnements difficiles…
Découvrez pourquoi tous ces évènements se répercutent sur les prix de votre café en grains !

La hausse des coûts de transport joue un rôle dans l’augmentation du prix du café

Mars 2020 : le monde fait face à un épisode inattendu. Le temps s’arrête.

Confinements, couvre-feux, interdictions d’ouverture pour certains secteurs d’activité… la crise sanitaire de la Covid-19 a bouleversé les habitudes de consommation. Ce contexte inédit a provoqué un fort ralentissement de l’économie mondiale.
En 2021, la levée progressive des restrictions sanitaires, les plans de relance gouvernementaux et la forte demande des entreprises qui avaient maintenu des stocks quasi nuls contribuent à la forte demande de transport de marchandise par conteneur.
Pour finir, cette demande “générale” est devenue bien supérieure à l’offre de transport proposée par les transporteurs, les ports et les expéditeurs.
En à peine une année, le coût d’un conteneur d’expédition est passé de 3 300$ à 10 000$. (Source : Paris-Normandie.fr).
 

Les restrictions sanitaires ont créé une pénurie de main d’œuvre dans les plantations de café

C’est un vrai effet domino !
Si en Europe ou aux USA, nous avions accès aux masques, aux tests et aux vaccins pour pouvoir contineur à travailler et à faire tourner l'économie; la situation est à l'opposé dans les pays producteurs de café à la santé économique fragile et modeste
Un manque de main d’œuvre s'est fait ressentir tout au long de la chaine de production du café, depuis la cueillette en passant par le traitement jusqu'à l'embarquement du café vert. Cette situation sanitaire a considérablement ralentit l'exportation du café.
 

La hausse de la consommation de café dans le monde

Bien que la production de café ait augmenté de 9% entre décembre 2020 et décembre 2021 à 168.88 millions de sacs de café de 60 kg ; la consommation mondiale de café a augmenté pour atteindre 167.68 millions de sacs ; ce qui a réduit l’écart entre la production et la consommation à un faible niveau de 1.20 millions de sacs de café. Il s’établit donc un point d’équilibre fragile entre l’offre et le demande qui peut à tout moment faire déraper le prix du café en fonction d’un évènement extraordinaire.
En rentrant dans le détail, on se rend même compte que la production d’arabica a baissé légèrement au profit d’une hausse de 25% en volume du robusta : attention à l’évolution de la qualité de votre tasse !
Tasse de café au travail

Difficultés dans les pays producteurs, évènements climatiques et inflation du transport et de l’énergie

2021 a été une année particulièrement défavorable pour la production de café : changements climatiques, décisions gouvernementales anti-covid, problèmes politiques, cycle naturel, rattrapage économique… 
La chaîne d’approvisionnement a par ailleurs été fortement perturbée. Même si la demande a fini par se stabiliser, l’offre s’est amenuisée au fil des mois… faisant – mécaniquement – grimper le tarif.
 

Le premier producteur de café frappé de plein fouet par le changement climatique

L’année est noire pour les agriculteurs et caféiculteurs de la région du Cerrado Mineiro de l'État de Minas Gerais au Brésil
En juillet 2021, les caféiers subissent les conséquences du changement climatique. Après une longue période de sécheresse, une grande vague de froid et de gel s’abat sur la région.
Les caféiers sont très sensibles au froid et la température est descendue, de façon extrême, en-dessous de 0° C.
20% à 30% des plants de café brésilien auraient ainsi été abimés par le gel. Les caféiers sont perdus pour les récoltes à venir: toute la production des prochaines années est menacée. 
Problème : la région, considérée comme sûre pour cette récolte, produit 70 % de l’arabica du pays et le Brésil est le premier pays exportateur mondial de café. 
Et il faudra du temps pour réparer ces énormes dégâts. Une fois replantés, 3 à 5 ans sont nécessaires aux caféiers pour fleurir à nouveau et permettre une nouvelle récolte rentable.
L’offre ayant terriblement diminué, l’impact sur les cours est immédiat et les prix de vente finaux augmentent. Les torréfacteurs de café, qui importent du café brésilien, enregistrent une hausse inédite du tarif.
 Malheureusement, les difficultés ne se cantonnent pas au Brésil…
 

Le deuxième producteur mondial de café ferme ses portes

Pour éviter la prolifération de la Covid-19 sur son territoire, le Vietnam a adopté des mesures de confinement particulièrement sévères. Pendant de nombreuses semaines, les exportations de café du dragon de l’Asie ont été totalement stoppées. Conséquence immédiate : l’offre de café se raréfie encore et les prix explosent !
 

Le troisième producteur confronté à des mouvements sociaux

Nous sommes le 5 mai 2021. Medellin, Bogota, Cali… Cela fait déjà une dizaine de jours que les Colombiens manifestent dans les rues des principales villes du pays. 
Ils s’opposent au dernier projet de réforme fiscale de leur gouvernement, incluant de fortes hausses des impôts directs et indirects.
Les manifestations sont violemment réprimées. Malgré l’abandon du projet de loi, les rassemblements se poursuivent pour dénoncer les violences policières et pour défendre les droits de l’homme en Colombie. Cette agitation politique entraîne des pénuries de carburant empêchant toute exportation de café.
 

Le blocage du canal de Suez pénalise le commerce international

Comme si tout cela ne suffisait pas, un simple bateau va empirer la situation. Il faut avouer qu’avec une longueur de 400 mètres et un poids de 220 000 tonnes, le porte-conteneur Ever Given est un géant des mers.  
Son échouage dans le canal de Suez n’a pas été sans conséquences :
●     400 navires ont fait du surplace pendant près d’une semaine, 10 % du commerce mondial est stoppé net (Source : AFP) ;
●     les échanges commerciaux vers les pays importateurs européens depuis les pays exportateurs asiatiques et africains ont été durement touchés ;
●     les coûts du fret ont explosé avec les retards de livraison.
Encore une situation qui « met son grain » à la hausse du prix du café ! Mais les incidents de l’année ne sont pas les seules causes.
 

La hausse du prix du gaz impacte aussi le prix du café

L'inflation n'a pas épargné celle de l'énergie, que tout le monde a pu constater en faisant son plein d'essence mais n'oublions pas que le prix du gaz a augmenté de 60% en un an !
Pourquoi une telle augmentation ? 
Là aussi, il s’agit d’un cumul d’évènements :
·         stocks européens insuffisants ;
·         augmentation de la demande suite à la fin progressive de la pandémie ;
·         incendies et travaux sur les infrastructures gazières russes (1er producteur mondial) ;
·         marché du gaz naturel liquéfié tendu dans les pays d’Asie de l’Ouest ;
·         tensions géo-politiques…
 
Très bien mais quel est le rapport entre la hausse du prix de gaz et le café pourrait-on penser ? Eh bien, tout simplement, le gaz est nécessaire à la torréfaction du café
Pour vous donner une idée plus précise : cette hausse du prix du gaz a un impact d’environ 0,25 € sur le prix du kilo de café torréfié.

La nécessité de mieux rémunérer les producteurs de café

L’association de commerce équitable Max Havelaar France le rappelle : 
"Ces quatre ou cinq dernières années, la plupart [des producteurs de café] ont travaillé à perte et derrière chaque récolte moindre se cachent des producteurs qui perdent leurs revenus ” et abandonnent souvent leur plantation pour s'exiler en ville. 
Depuis une demi-décennie, en effet, le cours de l’arabica était resté très bas. C’est aussi ce phénomène de rattrapage nécessaire qui participe à la hausse des prix du café. Il est nécessaire que les caféiculteurs vivent de leur production afin qu'ils maintiennent la qualité et augmentent leur récolte de café.
Surtout que la culture traditionnelle et exemplaire du café arabica se fait à l'ombre de plus grands arbres, il est donc dans notre intérêt climatique commun de voir la production de café prospérée et la plantation d'arbres s'accélérer.
Enfin, nous sommes conscients que déguster un bon café de spécialité, traçable et issu de l'agriculture biologique, tel  que le café bio de Colombie ou un beau Moka d'Ethiopie ne peut pas se faire aux dépens de ceux qui le produisent ?
Tasse de café

L’augmentation du prix du café va-t-elle se poursuivre en 2022 - 2023 ?

Le prix du café va continuer de grimper en 2022

La hausse du prix du café en 2021 n’a désormais plus aucun secret pour vous. Le prix du café va-t-il demeurer élevé ? Va-t-il encore augmenter en 2022
Il semble que oui…  +5 à +10 % en 2022 selon Guiseppe Lavazza, vice-président du groupe Lavazza, acteur majeur sur le marché mondial du café.
L’équilibre mondial est actuellement sensible. Les matières premières, l’énergie, le transport… Les tensions sur les prix touchent tous les secteurs d’activités. Malheureusement, le café n’y échappera pas.
Et puis, n’oublions pas l’impact énorme des dérèglements climatiques qui devraient continuer de réduire la production à court terme. Notamment sur les plantations plein soleil au Brésil qui sont très exposées aux risques de gel, comme de sècheresse. 
Le seul point positif : la hausse du prix du café devrait permettre aux caféiculteurs de dégager un bénéfice plus important. Cela devrait l’inciter à investir pour augmenter sa production en plantant de nouveaux caféiers. Mais il faudra attendre 3 à 5 ans pour en voir le résultat.
Peut-être une raison de plus de privilégier la qualité à la quantité ? Et préférer nous tourner vers des producteurs, des distributeurs, des torréfacteurs, qui respectent le café, ceux qui le cultivent et ceux qui l’apprécient

La guerre en Ukraine fait chuter le prix du café en 2022

L'invasion de la Russie en Ukraine a fait baisser le prix du café de 10% ! L'incertitude quant à une nouvelle récession et une baisse de la consommation de café dans les pays occidentaux entraine une baisse de la cotation de l'arabica à New York.
Le prix de la tonne de café avait touché un plus haut à 5 720$ la tonne en février 2022 pour redescendre à 4 950$ la tonne quelques jours après l'invasion de la Russie en Ukraine. Cette légère détente sur les prix ne permettra pas de faire baisser les prix de vente du café en 2022.

> Continuez à vous informer sur la différence entre café arabica et robusta
Rédigé le  21 fév. 2022 17:15 dans Actus Café  -  Lien permanent

Commentaires

"Le prix du café est passé de 2 640$ la tonne en 2021 à 5 510$ la tonne en 2022. "

"Le prix de la tonne de café est passé de 516 dollars la tonne au 9 février 2022 à 448 dollars la tonne au 8 mars 2022."

On est un peu confus ...

Merci d'être un peu plus précis.
Publié par : Bernard - 21 avril 2022 20:31

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant leur parution, laissez-nous 48 heures pour valider !
Merci de laisser votre prénom (ou pseudo) et votre adresse email pour valider votre commentaire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre prénom *
Votre email *
URL de votre site (facultatif)
 
PAIEMENT SECURISÉ
LIVRAISON GRATUITE
SERVICE CLIENT